Béchir Ben Yahmed (arabe : البشير بن يحمد), né le 2 avril 1928 à Djerba et mort le  mai 2021 à Paris 10e, est un journaliste franco-tunisien.

Il reste pendant de longues années le directeur de publication de l’hebdomadaire Jeune Afrique et le président-directeur général du groupe Jeune Afrique. Homme d’affaires actif dans la presse africaine, il est également auteur de chroniques et le directeur de publication du mensuel La Revue.

Fils d’un commerçant de Djerba, il naît le 2 avril 1928 à Djerba. Diplômé de HEC, il fait partie, de 1954 à 1956, de la délégation tunisienne négociant l’autonomie interne puis l’indépendance de la Tunisie. Dans la même période, en  1955, il fonde l’hebdomadaire L’Action qui cesse de paraître en septembre 1958. Le  avril 1956, il est nommé secrétaire d’État à l’Information dans le cabinet du Premier ministre Habib Bourguiba. Benjamin de l’équipe ministérielle, il ne siège pas à l’assemblée constituante car il n’a pas l’âge requis pour la députation.

Entré en conflit avec la politique de Bourguiba devenu président, il démissionne du gouvernement en septembre 1957 et fonde le 17 octobre 1960 Afrique Action, qui devient Jeune Afrique le  novembre 1961. En  1962, il émigre à Rome, avant de s’installer à Paris à la fin 1964.

Il conserve la direction de la rédaction de Jeune Afrique jusqu’au  octobre 2007, date à laquelle François Soudan lui succède. Il s’impose comme une source d’information sur l’ensemble du continent africain.

Ben Yahmed a également fondé les Éditions du Jaguar. En 2006, il crée aussi La Revue dont il est le directeur et le rédacteur en chef.

Il meurt le  mai 2021 à l’âge de 93 ans à l’hôpital Lariboisière à Paris, des suites de complications liées à la Covid-19.

Sources: Wikipedia®