Thione « Ballago » Seck, né le 12 mars 1955 à Dakar et mort le 14 mars 2021 à Dakar, est un chanteur de Mbalakh sénégalais. Il est aussi le père du chanteur sénégalais Wally Seck.

Biographie

Né en 1955 à Dakar, il est issu d’une famille de griots wolof (musiciens traditionnels). Son arrière-grand-père était chanteur à la cour de Lat Dior, célèbre damel (roi) du Cayor et résistant notoire à la colonisation française. Il participe donc naturellement dès l’enfance aux cérémonies et aux fêtes traditionnelles comme chanteur et percussionniste. Puis, il devient membre du groupe dakarois Star Band. Étant percussionniste, il intègre le grand orchestre Orchestra Baobab.

Thione Seck travaille ensuite avec l’orchestre Orchestra Baobab. En 1984, le grand chanteur forme avec son cousin un duo appelé Raam Daan qui livre un premier album. Juin 1987, Thione Seck effectue avec le Raam Daan une première tournée européenne avec AKAN Productions (Félix Anagonou) et produit dans la foulée avec son tourneur l’album Le pouvoir d’un coeur pur. À l’issue d’une deuxième tournée européenne en 1988, Thione Seck produit avec son tourneur Félix Anagonou l’album Dieulleul. En 1996, le producteur sénégalais Ibrahima Sylla entreprend de le produire. Thione Seck sortira 3 albums sous le label Syllart. Dont l’album Orientissime qui fut acclamé par la presse, album-concept enregistré entre Dakar, Le Caire et Bombay. L’album enregistré dès 2003 fut une idée du producteur Ibrahima Sylla.

En mai 2015, à 60 ans, il est inculpé par la justice Sénégalaise. Thione Seck est arrêté par la gendarmerie le 27 mai au soir à son domicile à Dakar, et placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête sur une affaire de faux billets et de transactions douteuses en devises étrangères, impliquant ses entourages professionnel et familial. Outre de fortes sommes en faux billets d’euros et de francs CFA, la perquisition conduite chez lui permet de découvrir 50 millions d’euros. Le 2 juin 2015, il est placé sous mandat de dépôt et rejoint la prison centrale de Rebeuss, au centre de Dakar. Thione Seck dément toute participation à ces opérations, se disant au contraire la victime de faussaires.

Le 12 février 2016, il bénéficie d’une mesure de liberté provisoire pour raisons médicales et continue de se dire victime d’une escroquerie. En mars 2016, son fils Seydina Alioune Seck est incarcéré à son tour car soupçonné d’être mêlé à la même affaire que son père. Selon son avocat Ousmane Sèye, « la Cour suprême du Sénégal a annulé toute la procédure et a totalement blanchi Thione Seck, par ordonnance rendue le 4 mars 2021 », ce qu’aucune autre source ne confirme pour l’instant.

Thione Seck meurt le 14 mars 2021, des suites d’une courte maladie.

Source: Wikipedia