Joseph N’singa est né le 29 septembre 1934 à Nsontin dans la province du Bandundu. Il fait ses études à l’Université Lovanium. Il fut en 1967 avec Justin Bomboko et Étienne Tshisekedi à la création du Mouvement populaire de la révolution (MPR), le Parti-Etat qui consolida tous les pouvoirs à Mobutu.

En 1966, il devient Ministre de la Justice, pour devenir ensuite Ministre de l’Intérieur en 1969. Il est Premier commissaire d’État (Premier ministre) d’avril 1981 à novembre 1982. En 1986, il devient Commissaire d’État à la Justice, titre alors équivalent à celui de Ministre de la Justice. Il est de nouveau Ministre de la Justice de 1995 à 1997. En avril 1997, il fait partie du gouvernement de Likulia Bolongo en tant que Ministre du Plan et de Reconstruction nationale, avant de connaitre l’exil en Afrique du Sud.

Revenu d’exil sous les grâces de M’zée Laurent-Désiré Kabila, il sera élu député national en 2006. Dans l’assemblée Nationale, il exerce les fonctions de rapporteur de la commission politico-judiciaire.

Après les élections de 2006 et celles de 2011, avant d’entamer les prochaines prévues pour décembre 2018 l’on constate que la méfiance est grande entre les forces politiques et la Commission nationale électorale et indépendante (CENI), institution chargée d’organiser les élections. Cette méfiance se manifeste aussi à l’égard du pouvoir judiciaire au risque que chacun veuille se rendre justice.

Source: Wikipedia